Dentiste : de nouvelles méthodes pour se former

dentiste la défense

Publié le : 12 janvier 20214 mins de lecture

Dentiste n’est pas un métier qui se pratique à l’aveugle du jour au lendemain. Il faut posséder un diplôme et un vrai savoir-faire pour s’occuper des patients. Pourtant si l’on parle souvent de la peur d’aller se faire soigner les dents, on discute moins du fait que son praticien a également peur de s’occuper de ses patients, principalement s’il en est dans ses débuts.

Voilà pourquoi de nouvelles méthodes ont été mises en place pour aider les futurs dentistes du métier à être plus confiants lorsqu’ils pratiquent en effet sur leurs premiers patients. La simulation est une chose essentielle dans le monde de la médecine. Il ne faut en effet pas prendre les patients pour des cobayes car non seulement ils paient mais en plus, ils s’attendent à un résultat impeccable.

Tout savoir sur le métier de dentiste, ses compétences

dentiste la défenseLe dentiste suit une formation médicale avant tout. Ses fonctions et missions sont nombreuses et diffèrent selon l’âge de ses patients. Comme consulter son chirurgien n’est un loisir pour personne, il lui incombe de savoir rassurer ses patients et de les soigner du mieux qu’il peut. Chaque besoin est différent et il doit pouvoir s’adapter à chacun d’eux.

Ses rôles sont nombreux :

  • Soins administrés aux dents malades, réparation et extraction des dents.
  •  Soins des pathologies
  • Réalisations de bilans dentaires
  •  Choix et commandes d’appareils dentaires
  • Prévention des maladies dentaires
  • Réalisations de radiographies
  • Opérations dentaires
  • Prescription de traitements adaptés pour chaque patient
  • Formation des futurs dentistes

Pour pouvoir mener à bien ses missions, le dentiste doit donc avoir suivi une formation minutieuse. Il doit passer pas moins de 6 années en faculté de médecine après avoir obtenu un bac scientifique, dont la première année commune aux études de santé. Durant ce cursus, il apprend les bases du métier et choisit une spécialité. Mais pour pouvoir exercer directement une fois son diplôme obtenu, il lui faut faire un « essai » sur un mannequin, comme il est déjà monnaie courante dans le monde de la médecine. Voir ici.

Un mannequin hyperréaliste pour être au plus proche de la réalité

Dans l’objectif d’améliorer la formation des futurs dentistes, la faculté de chirurgie dentaire de Strasbourg a fait l’acquisition d’un mannequin hyperréaliste. L’objectif est de permettre aux étudiants de première, deuxième et troisième année de s’entraîner le mieux possible avant de pratiquer sur de vrais patients. Il n’y a en effet rien de tel que la simulation sur un mannequin pour aider les futurs dentistes à se mettre en situation.

Mieux encore, il est possible de réaliser des scénarios extrêmes grâce à ces mannequins hyperréalistes. Ces derniers pouvant crier, pleurer et même vomir selon les désirs de celui qui le commande, c’est-à-dire les formateurs qui observent à quelques mètres, l’apprenti dentiste apprend et maîtrise ainsi peu à peu les gestes et les techniques.

D’ailleurs, les étudiants qui ont la chance de pratiquer sur un mannequin ont plus d’avantages car ils sauront comment réagir peu importe la situation. De nombreux cas de figures peuvent apparaître surtout pour des patients difficiles (arrêt cardiaque, crise de panique, malaise…) et bien qu’il soit important de savoir en théorie ce qu’il faut faire, rien ne vaut de le faire en vrai car le découvrir sur vos patients, c’est autre chose !

Bien entendu, ce genre de mannequin et sa mise en place est extrêmement coûteux, mais grâce à cela, le mot d’ordre « jamais la première fois sur un patient » est respecté.

Plan du site